Les retards de paiement devraient s’accélérer!

0
1514

Les politiques et les différends en matière de commerce international et l’augmentation du nombre d’insolvabilités devraient avoir une incidence négative sur le comportement de paiement interentreprises.

33 % des fournisseurs interrogés aux États-Unis, 34 % au Canada et 40 % au Mexique s’attendent à une augmentation du nombre de clients qui retardent leur paiement de plus de 90 jours et, par conséquent, à des problèmes de trésorerie et de GRD. Aux États-Unis, 83 % des personnes interrogées dans le secteur des métaux, 40 % dans le secteur de la construction et 33 % dans le secteur des TIC/électronique prévoient cette détérioration du comportement de paiement. Au Canada, c’est le cas de 3 répondants sur 5 dans l’industrie de la construction. Au Mexique, 64 % des fournisseurs interrogés dans le secteur des machines et 54 % dans les secteurs des biens de consommation durables et de la construction prévoient une augmentation du délai de recouvrement des créances interentreprises en souffrance. Ce sont là quelques-unes des conclusions du dernier Baromètre Atradius des pratiques de paiement.

David Huey, directeur régional d’Atradius pour les États-Unis, le Canada et le Mexique a commenté : « Après dix années consécutives de baisse des défaillances, les retards de paiement en Amérique du Nord devraient augmenter au cours des prochains mois. Il s’agit d’un net revirement par rapport à l’année dernière. Elle est principalement due à l’évolution régulière des politiques commerciales gouvernementales et au ralentissement de l’économie mondiale. En plus d’assombrir les perspectives d’insolvabilité, ils exercent une forte pression sur le commerce mondial. Cela expose davantage les entreprises nord-américaines au risque de défaut de paiement des clients commerciaux. La gestion efficace des défauts de paiement est l’une des clés de la longévité de l’entreprise. A cet égard, l’assurance-crédit reste l’outil le plus efficace pour bâtir une entreprise en toute sécurité ».

Avec un plus grand nombre de clients qui devraient mettre plus de temps à payer et une détérioration des perspectives économiques, les répondants à l’enquête d’Atradius prévoient également de faire davantage pour protéger leurs flux de trésorerie. 38 % des répondants au Mexique, 35 % aux États-Unis et 30% au Canada prévoient vérifier plus fréquemment la solvabilité de leurs acheteurs avant d’offrir des modalités de crédit. 33 % des répondants canadiens, 28 % aux États-Unis et 18 % au Mexique prévoient augmenter leurs réserves pour créances douteuses.

Le Baromètre des pratiques de paiement Atradius est une enquête annuelle sur les pratiques de paiement B2B menée par Atradius N.V. L’édition Amériques examine le comportement de paiement au Brésil, au Canada, au Mexique et aux États-Unis. Le sondage de cette année a été mené environ six mois après la conclusion de l’accord commercial de l’USMCA.

Les résultats de l’enquête sont particulièrement révélateurs pour les pays de l’USMCA car plus de la moitié des exportations de 56 % des fournisseurs interrogés dans les trois pays se trouvent dans la région de l’USMCA. Et 18,3 % des répondants (contre 16,5 % il y a un an) ne font du commerce qu’à l’intérieur de la région. Bien qu’il soit encore trop tôt pour tirer des conclusions, l’USMCA semble être bon pour le commerce. Pour 87 % des fournisseurs interrogés au Mexique (en hausse par rapport à 81,5 % l’an dernier) et 92 % au Canada (en hausse par rapport à 90 % il y a un an), les exportations vers les États-Unis ont augmenté ou n’ont pas changé durant la dernière année. 7 des 10 fournisseurs interrogés ont souligné les raisons économiques et les politiques commerciales gouvernementales qui expliquent le regain de stabilité.

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire un commentaire
Merci d'écrire votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.