Bâtir ensemble des villes actives: un nouveau site web pour les communautés canadiennes

0
1352
Un nouveau site web pour les communautés canadiennes

Le partenariat Réseau Quartiers verts (RQV), constitué du Centre d’écologie urbaine de Montréal (CEUM), de Sustainable Calgary (SCS) et du Toronto Centre for Active Transportation (TCAT), lançait le 7 février dernier une plate-forme web bilingue, urbanismeparticipatif.ca.

De plus en plus de décideurs et de professionnels reconnaissent les pratiques d’urbanisme participatif, impliquant les citoyens dans la planification de leur quartier. Ces pratiques innovantes transforment la façon dont les villes sont pensées et aménagées. Répondant à un engouement croissant pour l’urbanisme participatif, la nouvelle plate-forme web propose des outils, publications et recherches, en plus de ressources pour mener à bien de nouveaux projets de planification participative.

Cette plate-forme s’inscrit dans un mouvement plus vaste en faveur d’environnements favorables à la santé et d’implication des communautés dans l’aménagement de milieux de vie qui encouragent des modes de vie sains. « Il est maintenant prouvé que la façon dont nous aménageons nos villes a un impact sur notre santé. Nous soutenons les communautés à travers le pays en faveur de villes actives et en santé » mentionne Nancy Smith Lea, directrice de TCAT. Sa remarque fait écho au récent rapport sur l’État de la santé publique au Canada 2017. Dre Theresa Tam, administratrice en chef de la santé publique au Canada, identifie d’ailleurs le projet Réseau Quartiers verts comme une initiative qui contribue à l’atteinte de cet objectif en visant l’environnement bâti de nos villes.

L’urbanisme participatif : une pratique d’aménagement des villes de plus en plus reconnue

En plus de cette plate-forme, un nouveau cours universitaire « Planning Active Transportation » développé par TCAT et la Chang School of Continuing Education de l’Université Ryerson à Toronto sera lancé lors d’un panel thématique. « Cette collaboration avec l’Université Ryerson ouvre la voie pour développer les connaissances et faciliter l’adoption de ces pratiques par les professionnels » ajoute Mme Smith Lea. Conçu pour renforcer la compréhension de l’engagement communautaire à travers un travail pratique avec des outils participatifs, des méthodes et des réflexions sur la collaboration intersectorielle, le cours témoigne également de la reconnaissance de la pratique de l’urbanisme participatif par le milieu universitaire.

Pour accélérer ce changement et co-designer la ville active, tant dans les milieux urbains, semi-urbains que ruraux, le transfert de connaissances est au cœur des objectifs du projet Réseau Quartiers verts. « Nous avons expérimenté et évalué dans 12 collectivités, situées dans 3 provinces, l’approche de l’urbanisme participatif pour bâtir des milieux de vie actifs. Nous souhaitons aujourd’hui mettre l’accent sur ces meilleures pratiques et accroitre leur portée. C’est une des meilleures façons d’accélérer les changements systémiques à grande échelle en influençant les pratiques professionnelles et les politiques publiques » explique Noel Keough, président de SC.

Avec cette plate-forme bilingue et ce cours universitaire, les professionnels et décideurs qui s’intéressent aux questions d’urbanisme participatif ont maintenant accès à une panoplie d’outils forts de l’expertise développée depuis vingt ans par les trois organisations derrière le Réseau Quartiers verts. « L’urbanisme participatif permet de développer de meilleurs projets qui tiennent compte des réalités de tous en favorisant une approche intégrée vers le partage des connaissances et la participation citoyenne. Cette nouvelle plate-forme web se veut une véritable boite à outils qui regroupe les meilleures pratiques canadiennes en matière d’urbanisme participatif » conclut Véronique Fournier, directrice générale du CEUM.

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire un commentaire
Merci d'écrire votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.